Recherche

, by Agnès Tricoche

L’originalité scientifique d’AOROC tient à l’attention particulière portée aussi bien aux recherches archéologiques que littéraires. Le laboratoire pilote 25 missions archéologiques en Occident comme en Orient, de la France (7 chantiers) à l’Ouzbékistan (2 chantiers), de l’Italie (5 chantiers), du Maghreb (3 chantiers, 1 en Tunisie, 1 en Algérie, 1 au Maroc), aux Balkans (2 chantiers, 1 en Albanie, 1 au Kosovo), de la Turquie (3 chantiers) à l’Egypte (2 chantiers). Toutes bénéficient de l’appui de nos pôles techniques (archéologie, édition, humanités numériques, communication).

Les projets philologiques d’AOROC en font l’un des acteurs majeurs de la recherche en lettres classiques. Ils portent sur un grand nombre d’auteurs grecs (Euripide, Démosthène, Aristote, Strabon, Flavius Josèphe, Arrien, Pollux, Lucien de Samosate, Denys de Byzance et les épistolographes, Denys de Byzance) et latins (Térence, Horace, Manilius, Lucain, Pline l’Ancien et Servius) sur le temps long, de l’époque classique à l’Antiquité tardive.

À la croisée des études philologiques, historiques et archéologiques, AOROC poursuit aussi la publication d’importants corpus épigraphiques, dans des langues aussi variées que le linéaire A, les langues italiques pré-romaines, que le latin. Le pôle Humanités Numériques apporte son concours aux travaux philologiques en développant des techniques de lecture et d’analyse innovantes et en rendant accessibles nos résultats sur des plateformes en libre accès.

Le croisement des recherches philologiques, historiques et littéraires est favorisé par des séminaires communs interdisciplinaires, particulièrement des séminaires d’axes, des journées d’études et des colloques où archéologues, historiens et philologues sont appelés à participer ensemble dans un environnement international.