Bulletin de l’AIEMA

, par Agnès Tricoche

Cette publication, qui paraît en moyenne tous les deux ans, a été créée en 1968 par Henri Stern, directeur de recherche au CNRS, assisté de Jeannine Christophe, au lendemain du Ier Colloque international sur la mosaïque antique (Paris, 1963) et de la fondation de l’AIEMA (1964), alors qu’il mettait en place l’équipe n° 33 du CNRS, Centre Henri Stern, spécialisée dans ce domaine.
Elle est à présent réalisée par l’AIEMA, en collaboration avec l’UMR 8546, AOROC.

Le Bulletin est diffusé à tous les membres de l’association à jour de leurs cotisations. Il peut aussi être acquis après des Éditions de Boccard.

Site web de l’AIEMA, Association internationale pour l’étude de la mosaïque antique

Informations pour adhérer à l’AIEMA

 

Le Bulletin de l’AIEMA est un instrument bibliographique capital pour le développement des recherches internationales désormais constituées en véritable discipline.

Bulletin de l’AIEMA, 25. 2019
Secrétaire de rédaction : Marie-José Leroy
Directrice de publication : Anne-Marie Guimier-Sorbets, présidente de l’AIEMA
Date de parution : décembre 2019

Contenu : 1 633 notices, couvrant la bibliographie des années 2016-2018 avec complément des années antérieures ; 62 pages d’index ; 16 comptes rendus d’ouvrages dont un droit de réponse ; 3 résumés de thèses ; ainsi que des informations propres à l’AIEMA et aux activités de ses sections nationales

Le 24e Bulletin de l’AIEMA, paru en février 2018, couvre la bibliographie des années 2013-2015, avec complément des années antérieures. Il a été réalisé par les soins de Marie-José Leroy, secrétaire de rédaction, sous la direction d’Anne-Marie Guimier-Sorbets, présidente de l’AIEMA.
Outre la bibliographie proprement dite (1 752 notices), ce volume comporte 21 comptes rendus approfondis de livres, des résumés de thèses, ainsi que des informations sur les activités de l’AIEMA et de ses sections nationales entre 2013 et 2016.
Il est le résultat de la collaboration scientifique de près de quatre-vingts chercheurs et le fruit d’une coproduction entre l’AIEMA et l’UMR 8546 AOROC.

Retrouvez ici :